segunda-feira, 1 de dezembro de 2014

• Moi, un homme heureux

Je vais vous donner aujourd'hui, chers lecteurs de ce blog, une claire image - peut-être aussi vrai, je ne sais pas - de la taille de ma vanité…

C’est ça: je pense que je dois être une réincarnation du philosophe français Jean-Jacques Rousseau*, qui un jour a dit que “les femmes sont la plus belle moitié de l'humanité”.

J’AIME les femmes. J’aime toutes les femmes. Je ne pourrais peut-être jamais appartenir à une seule femme. Parce que je ne peux pas aimer une seule femme. Je les aime tous. Je pense qu'il ne est guère un autre homme dans ce monde qui peut aimer les femmes ou “la” femme plus que moi.

Ou qui sait, peut-être un jour je trouverai une femme** à laquelle je vais voir réunis en elle-même toutes les femmes de ce monde, si cela est vraiment possible...

Je ne suis pas polygame. J’ai eu plusieurs relations dans ma vie actuelle, toujours monogames. Peut-être juste parce que cet vie n'a pas proportionné que les choses aient été différents. L'étiquette qui peut-être les gens pourront mieux me mettre - et pour faire usage d’un certain euphémisme - c’est... libertin.

Mais, croyais moi, en même temps je suis un bon homme. Et je crois que j’ai sur moi la bénédiction de plusieurs autres bonnes âmes. Donc, je vais être heureux. Je le suis déjà.

Il ne faut pas absolument oublier comme devise que "la patience est amère mais son fruit est doux". Merci, Jean-Jacques, encore une fois.
______________________________________________________

* Déjà cité par moi dans un autre post, celui .

** J’ai déjà été très proche de cette femme, peut-être... À une époque très récente. J’ai même rêvé l’utopie de devenir son homme. Mais la vie, avec son impatience, m'a déjà rejeté cette mission. Mieux comme ça. Je n'était pas à l'hauteur. Pas encore. Mais j'y arriverais un jour.

2 comentários:

Tamara Tretyakova disse...

I understand you...If I decribe myself, I can use yours wording...

Giuseppe Pietrini disse...

Dear Tamara,

When one thinks is one of a kind, one feels always so awfully glad when there's another soul who might think alike.

Bless you. ;-)
Giuseppe